Nouvelles d'un inventeur salarié français délocalisé Outre- Rhin (suite)

<<...Car le principal frein à la croissance tricolore est la piètre
compétitivité de son capital ! En effet, ce dernier au lieu de
s’investir dans l’innovation productive, la recherche et la formation de
capital humain, plombe le dynamisme de notre pays en se stérilisant dans
des bulles spéculatives immobilières et financières."

J'ajouterai aussi un management débile.

http://www.marianne2.fr/Competitivite-les-senateurs-meme-UMP-accusent-le-CAC-40_a201915.html

Et :

"Une économie avec un coût du travail élevé mais des entreprises
innovantes sera toujours plus compétitive que l’inverse.

L‘Allemagne s’en sort mieux car, contrairement à la France, elle a
beaucoup investi dans l’innovation et s’est spécialisée sur des secteurs
en croissance."

http://www.20minutes.fr/article/656334/economie-un-salarie-allemand-coute-plus-cher-francais-estime-economiste-philippe-askenazy

Même les sénateurs s'inquiètent, le vent tournerait il face à l'examen
des chiffres ?

Sinon, pour ma part, je continue motivé avec mon employeur allemand qui
a fait 9 % de croissance en 2010 et qui remporte, par ses innovations et
investissements, des "awards" un peu partout, auxquels
je contribue parce que mes initiatives sont reconnues en tous points.

Ils ont eu le flair stratégique de m'embaucher, et moi de les avoir
sollicités, presque par hasard.>>