Compte_ rendu d’une discussion approfondie du responsable de ce Blog  avec deux personnes apparemment « de gauche ».  

Quand j’ai constaté que nos opinions étaient diamétralement opposées, je n’ai pas insisté afin de ne pas me brouiller avec des amis…

 

 Il existe deux points où mon interlocuteur et moi avons été d’accord.

1)      Quelle est la cause principale des médiocres performances financières et  commerciales des grandes entreprises françaises ?

2)      Les rémunérations des grands patrons sont-elles normales ou abusives ?

 

1)      Mon interlocuteur – un retraité – a immédiatement dénoncé le fait que 75% des grandes entreprises publiques et privées, en gros celles du CAC 40 et nombre de filiales, sont dirigées par des P.-DG et DG abusivement nommés grâce à leurs réseaux d’amis politiques au plus haut niveau de l’Etat, sur la seule justification qu’ils sont « sortis » de certaines Grandes Ecoles , surtout l’ENA, Sciences-Po (IEP-Paris), HEC… (les 3 Ecoles dont l’actuel Chef de l’Etat est diplômé).

Et ce alors que leur formation à l’ENA a pour objectif, non pas de leur donner des compétences pour diriger de grandes entreprises industrielles, mais d’administrer des services de l’Etat ! Et surtout pour faire des discours (creux) sur tous les sujets en donnant l’impression qu’ils savent tout !!!

C’est ainsi que des enquêtes ont pu relever que les 2/3 des Inspecteurs des Finances en activité, soit (environ) 107 sur 150 – tous sortis de l’ENA dans la « botte », les 10 premiers de chaque promotion – sont en poste non dans la haute administration de l’Etat, mais dans des entreprises industrielles privées et publiques, où en quelques années ils amassent de véritables fortunes !

 

Malheureusement il ne suffit pas bien au contraire de sortir de l’ENA ou de HEC pour se révéler apte à diriger de grandes entreprises,  dont les activités notamment sur le plan technique n’ont aucun rapport avec les formations d’administrateurs reçues par leurs dirigeants ainsi cooptés par leurs réseaux d’amis et de francs- maçons au pouvoir politique…

En effet les énarques, sciences-po, HEC… sont totalement incompétents sur le plan technique, n’ayant aucune formation scientifique et technique.

De plus ce ne sont même pas des juristes. La plupart du temps ils ne possèdent aucun diplôme de droit. Ils ont « fait » après le bacc les classes de prépas commerciales, puis été sélectionnés aux concours des grandes Ecoles littéraires (Normale Sup, Sèvres) et commerciales (ESC régionales, ESSEC, HEC…).

 Lesquelles en 2 ou 3 ans leur assurent une  formation pluridisciplinaire dans plusieurs disciplines (bases de droit commercial, langues étrangères, gestion des entreprises, comptabilité, informatique, management, marketing…), mais sans en approfondir aucune.

 

Dans ces conditions il ne faut pas s’étonner de la multiplicité des échecs de tels P.-DG improvisés à la tête de ces grosses entreprises… En cas d’échec patent, les « responsables mais pas coupables » ne subissent aucune sanction ! Ils quittent l’entreprise qu’ils ont conduite à la faillite, avec un confortable paquet de millions d’euros, et retournent tranquillement dans leur administration d’origine (Conseil d’Etat, Cour des Comptes etc…) où ils bénéficieront de l’ancienneté passée dans l’entreprise qu’ils ont menée à la faillite.

Citons pour mémoire les cas suivants, les plus connus restés fameux dans les annales :

-          Dans les années 1980/1990 : Michel Haberer, énarque, P.-DG du Crédit Lyonnais, le scandale financier du siècle (150 milliards de Francs épongés par les contribuables)

-          Jean-Marie Messier, ingénieur de l’X et énarque ( !), auto- surnommé JM6 « Jean Marie Messier soi Même  Maître du Monde » !!, P.-DG de Vivendi-Universal mené au dépôt de bilan

-          Michel Bon, ancien P.-DG de France Telecom et de la RATP

-          Didier Lombard ex-P.-DG de France Telecom, où sous son règne 120 salariés se suicidèrent et qui dut être « démissionné » au bout de 5 ans

-          Etc.. .etc…

Mon interlocuteur me fit remarquer qu’en Allemagne, pays pris comme modèle par les gouvernements français ( !) il n’existe pas d’ENA /Sciences Po et donc de caste privilégiée possédant l’exclusivité de l’exercice du pouvoir politique et économique comme en France. Les patrons des entreprises allemandes sont recrutés dans le personnel cadres de l’entreprises, non en à l’extérieur selon les amitiés politiques !

Ils ont tous au moins 20 ans de « maison » avant d’accéder à la Direction générale, voire à la Présidence de l’entreprise. Ils connaissent donc le paquebot qu’ils commandent !

Résultat : les entreprises allemandes sont florissantes. Là où les françaises accumulent des déficits commerciaux (73 Mds€ en 2012 excusez du peu !) les Allemands engrangent 154 Mds€ d’excédents de la balance commerciale !!

Ce son t donc des dirigeants le plus souvent ingénieurs qui connaissent l’entreprise, ses problèmes, ses difficultés… et non comme en France des béotiens parachutés par le pouvoir politique , dont le seul viatique est un diplôme de l’ENA ou commercial et non un diplôme d’ingénieur. Voir les promotions dans la presse économique chez BMW, VOLKSWAGEN, DAIMLER, AUDI, SIEMENS …

Conclusion : ce système monarchique de recrutement a amplement démontré son inefficacité.

Il serait plus que temps d’y mettre un terme !

En commençant par supprimer l’ENA, puis Sciences-Po… écoles qui n’apprennent à leurs élèves rien d’autre que la « science » du « baratin » improvisé en langue de bois, visant à donner aux auditeurs  l’illusion qu’on est compétent sur un sujet où 30 minutes avant on l’on ignorait tout !

Qui aura le courage de le faire ?

2)      Les rémunérations des grands patrons du privé (et du public jusqu'à la limitation  à 450 K€/an annoncée par F. Hollande) sont abusives.

Nous avons été d’accord sur ce point.

D’autant plus choquantes que les trois quarts de ces grands patrons sont en fait incompétents et conduisent leurs entreprises au dépôt de bilan. Car n’ayant pas été formés pour ces fonctions ( ENA etc…). Leurs nominations abusives ne sont en réalité que des abus de pouvoir de la Présidence de la République et des gouvernements.

Voir les Notes publiées fin mai 2013 sur ce sujet sur mon Blog  www.jeanpauilmartin.canalblog.com

 

-